Zoom sur le travail d’une paludière indépendante


blog-ecoresponsable-elixir-guerande

Visite de la Saline du Beligué avant la récolte avec Élise, paludière indépendante

 

saline-beligue-guerande-1

Visite de la Saline du Beligué avec Elise, paludière indépendante

Elise va nous permettre de mieux comprendre ce beau et néanmoins physique métier de paludière qu’elle pratique depuis 6 ans à Guérande…
Vous avez l’habitude de voir les paludiers à peu près toute l’année dans les marais salants de Guérande mais savez-vous vraiment ce qu’ils y font?

Juillet et Août sont les mois de récolte intensive, jusque-là je ne vous apprends rien, mais leur travail ne s’arrête pas là ! Nous allons donc pouvoir suivre Élise, paludière, tout au long de l’année, sur sa saline, pour mieux se rendre compte que le sel n’arrive pas tout cuit dans nos assiettes !

 

saline-beligue-guerande-2

Par un jeux de petites portes en ardoise, qui obstruent les délivres, Élise peut faire passer ou non l’eau d’un œillet à l’autre…

 

Nous sommes début juin, trop tôt pour la récolte et pourtant les marais bourdonnent comme une ruche ! En fait c’est la phase finale de la préparation des salines, phase nécessaire pour une bonne récolte cet été. Comme les agriculteurs, les paludiers travaillent avec la météo. Le temps rythme les différentes phases de travail. Après un sommeil de quelques mois post-récolte, les salines, qui ont été inondées pour protéger l’argile du gel et des intempéries, vont devoir subir un lifting et un nettoyage de printemps ! Toute cette phase commence en janvier ou février. Après le débroussaillage des talus et leur consolidation, les paludiers entament un travail collectif et physique d’évacuation de la vase qui s’accumule tous les ans dans les marais et entravent le bon cheminement de l’eau de mer. Ce travail de rayage (évacuation de la vase), suit le cheminement de l’eau à travers les différentes parties des salines. On commence donc par l’étier et les chenaux d’alimentation puis viennent la vasière, le cobier, les fares et les adernes puis enfin les œillets et les chenaux d’évacuation.

 

saline-beligue-guerande-3

Élise refaçonne les adernes et les ponts avec sa lousse à ponter…

 

La vase liquide et noire est évacuée, pompée et parfois même, l’utilisation d’une pelleteuse est nécessaire. Petit à petit, le travail devient plus fin et grâce à la lousse à ponter, Élise peut reconstituer les ponts et les ladures, vérifier le bon écoulement de l’eau et ainsi consolider et entretenir ce labyrinthe façonné par les hommes depuis des siècles. Ici elle a tout refait petit à petit car la saline était non exploitée depuis 10 ans, un travail colossal !

 

saline-beligue-guerande-4

avec cet outil en bois, elle améliore la circulation de l’eau tout en rehaussant les ponts, une fois aplatie et séchée, la vase argileuse contribue au maintient du dessin de ce labyrinthe…

 

Petite aparté sur les outils des paludiers, ils sont traditionnellement en bois et laissés dans l’eau salée pour qu’ils restent à humidité constante et obtenir une matière imputrescible naturellement. Vous connaissez le las qui sert à la récolte du gros sel, la lousse sert quant à elle à la cueillette de la fleur de sel.
Dès que la vase sera entièrement évacuée et que les premiers cristaux de gros sel se formeront au fond, Élise pourra aplanir, aplatir et tasser le sol de ses œillets et ainsi renforcer l’imperméabilité de l’argile et obtenir une surface dure et lisse pour favoriser une récolte de qualité.

 

saline-beligue-guerande-5

Argile craquelée et salicorne

saline-beligue-guerande-6

Vue de Guérande sur sa colline

 

Si le temps le permet, la récolte du gros sel et la cueillette de la fleur pourra commencer courant juin, on espère donc pour elle un bon vent d’est et un soleil éclatant Nous retournerons visiter Élise et sa saline située entre Pradel et Saillé au mois de juillet en pleine saison de récolte. Alors suite au prochain épisode!

 

saline-beligue-guerande-7

Bientôt la récolte du sel sur la saline du Beligué à Guérande

 

Article rebloggué depuis https://elixirphoto.wordpress.com/


Partager cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *